Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

Accueil La mairie Actualités municipales

L'ARS appelle au maintien de la vigilance

COVID 19 COVID-19 Vous êtes une personne à risque de développer une forme grave de la Covid-19 ou vous côtoyez une personne fragile ?

L’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes appelle au maintien de la vigilance

Les comportements de chacun ont un impact sur la protection des personnes fragiles. Les proches sont potentiellement porteurs de l’infection et peuvent la transmettre sans s’en rendre compte. C’est pourquoi il est indispensable de respecter strictement les mesures barrières : porter un masque lors des rencontres, respecter une distance physique, se saluer sans se serrer la main, ne pas s’embrasser, et se laver fréquemment et rigoureusement les mains.

Qui est considéré comme personne à risques face à la COVID-19 ?

L’ensemble de la population est susceptible de contracter la maladie COVID-19.
Certaines personnes sont toutefois plus à risques de formes graves, pouvant entrainer des soins en réanimation, voire un décès :

  • Les personnes de plus de 65 ans : même en bonne santé, il est recommandé de rester très vigilant.
  • Les personnes atteintes d’une maladie chronique ou fragilisant leur système immunitaire
  • Les femmes enceintes au 3e trimestre de grossesse.

Elles doivent rester prudentes en toutes circonstances et chacun d’entre nous, notamment si nous partageons leur foyer, sommes appelés à la plus grande attention.

Lorsque vous rendez visite à des personnes fragiles à leur domicile, prenez toutes les précautions nécessaires et renforcer les gestes barrières pour leur protection. Il est également recommandé d’éviter au maximum leur contact avec les enfants, souvent « porteurs asymptomatiques ».

Lorsque vous vous rendez dans un établissement de santé ou médico-social, des consignes sont données à l’entrée de chacune des structures. L’ARS vous demande de les respecter scrupuleusement, ainsi que l’ensemble des gestes barrières, pour protéger les résidents, les patients et le personnel.


Pour plus d’informations, consultez le site internet de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes

Point de situation sanitaire du 14 octobre 2020

1- Une situation sanitaire qui s’est fortement dégradée ces derniers jours tant sur le plan des indicateurs épidémiologiques que médicaux

1.1- Des indicateurs sanitaires en hausse significative

· Taux d’incidence pour le département : Pour mémoire et comparaison

  • Le 1er août, il était de 6/100000
  • Le 1er septembre, il était de 33 / 100 000
  • Mi-septembre, il était à 87 / 100 000.
  • Mercredi 30 septembre, il était 160 / 100 000.

La 2ème semaine d’octobre a vu la situation se dégrader rapidement :

  •  175 /100 000 le 06/10
  •  188 /100 000 le 08/10
  •  212 / 100 000 le 10/10
  •  258 / 100 000 le 11/10
  •  290 / 100 000 le 14 octobre

· Taux d’incidence pour Grenoble-Alpes Métropole :

Pour la Métropole de Grenoble, le taux d’incidence est passé de :

  • - 170 / 100 000 fin septembre à 333 / 100 000 le 9 octobre
  • - 396 / 100 000 le 11 octobre
  • - 435 / 100 000 le 14 octobre

· Taux d’incidence pour les plus de 65 ans :

Le taux d’incidence des personnes de plus de 65 ans est passé de :

  • - de 78 /100 000 à 190,5 / 100 000 le 14 octobre dans le département de l’Isère ;
  • - de 136 /100 000 à 273 / 100 000 le 14 octobre pour le territoire de Grenoble-Alpes Métropole

· Taux de positivité pour le département :

  •  Début août, il était de 1 % et fin août de 4,3 %
  •  Mercredi 30 septembre, il était de 13 %
  •  Vendredi 09 octobre, il était de 15 %
  •  Le mercredi 14 octobre, il est de 18,58 %

· Taux de positivité pour Grenoble-Alpes Métropole :

Il est passé de 13,6 % fin septembre à 21,8 % le 14 octobre.

· Contact tracing

Dans le cadre du contact tracing effectué par la CPAM et l’ARS, il y a un mois, on comptabilisait 180 cas positifs et 650 cas contacts à risque par période de deux jours.

=> Mercredi et jeudi dernier, la cellule tracing de la CPAM a comptabilisé 1 123 cas positifs et 3 162 cas contacts. Pour la période du vendredi au dimanche inclus, les chiffres sont de 1 650 cas positifs et près de 6 000 cas contacts, ce qui constitue un nouveau record pour cette période.

Enfin, s’agissant des clusters, nous en comptabilisons 15 : 9 en EPHAD et 6 en milieu universitaire.

1.2- Des indicateurs médicaux qui se dégradent également
Début septembre, on comptabilisait 23 personnes hospitalisées dont 3 en réanimation et 153 décès.

· Le 14 octobre, le bilan est le suivant :

- 218 patients (+50 en 48 h) sont hospitalisés dans le département de l’Isère dont 36 en réanimation (+ 5 en 48 h mais + 13 en une semaine)

=> Le taux d’occupation par des patients COVID des places de réanimation s’établit à environ 36 %.

- Le nombre total de décès en milieu hospitalier est de 191 (soit 11 de plus en une semaine). Du 22 juin jusqu’au 13 septembre, ce chiffre n’avait pas évolué (153).

2- Une situation sanitaire qui conduit donc au classement « en zone d’alerte maximale » de la Métropole Grenobloise et « zone d’alerte » du reste du Département

Pour mémoire, les territoires sont classés en 4 catégories distinctes, auxquelles correspondent un certain nombre de mesures que les préfets doivent mettre en place :

 

 

Horaires et coordonnées

Nous vous accueillons

lundi mardi jeudi vendredi 
14 h - 17 h 30

153, rue du village
38370 Saint-Prim
04.74.56.42.70
page Facebook