Vie associative

A.C.C.A.

L’ouverture générale de la chasse est effective depuis le 12 septembre dans l’Isère.


Le Bureau

  • Présidente Florian FEGE
  • Vice-président : Eric BRUZZESE
  • Secrétaire : Jean-Pierre CHARDON
  • Trésorier : Jean-Pierre GOUIN
  • Administrateur : Grégory LESCOT
  • Administrateur : Yoan CHARDON
Si nous avons le plaisir de pouvoir assouvir notre passion, nous ne pouvons qu’être inquiets au regard des dernières décisions qui viennent de condamner définitivement nos chasses traditionnelles.

Après la tourterelle des bois avec un quota de prélèvement zéro, la chasse à la glu en région PACA, voici la tenderie aux grives dans les Ardennes ou la chasse au filet des alouettes dans les Landes qui disparaissent du paysage cynégétique. A qui le tour ?

Ces chasses traditionnelles n’étaient-elles pas un pan, de nos traditions vivantes, le signe d’une ruralité qui faisait vibrer ses pratiquants. Tout ceci devient ridicule, car il suffit de regarder de l’autre côté de la Méditerranée pour découvrir des tableaux abominables de grives ou de tourterelles des bois.

Idem en Hollande où les oies sont gazées dès le retour de migration en hiver par centaines de milliers mais interdites de tir en France pour des prélèvements minimes !

Quid de la gestion des espèces, nous sommes rentrés dans l’aire de l’idéologie et de l’anti. Jamais les chasseurs et les ruraux dans leur ensemble n’ont eu à subir autant d’attaques et de recours de toutes sortes de la part d’une frange de la population contre tout ce qui ne lui plait pas ou qu’elle ne connaît pas !

Le bruit des cloches, le chant du coq ou encore les odeurs de la campagne, tout y passe !

Une France sans ses traditions, sans sa culture cynégétique, c’est une France sans racine, sans identité, sans repère.

Est-ce cet avenir là que nous voulons laisser à nos enfants ?

La saison de chasse va s’achever et nos piégeurs et gardes-chasse particuliers vont maintenant se mettre au travail pour lutter contre les espèces classées nuisibles.

N’hésitez pas à faire appel à eux en cas d’attaques dans vos poulaillers, clapiers ou autres dégâts dus aux fouines dans les combles de vos maisons !

De notre côté, nous souhaitons rester ouverts au dialogue, fidèles à nos valeurs de partage et de convivialité, et nous espérons pouvoir vous retrouver le Dimanche 6 mars 2022 pour notre matinée saucisses et gueuses, si les contraintes sanitaires le permettent !

Portez-vous bien





Retourner en haut